Avis Windows Defender : test, opinion et impressions sur cet antivirus déjà intégré

Windows Defender avis : un antivirus performant pour protéger son ordinateur.

Windows Defender est le choix naturel si vous cherchez un logiciel antivirus. En fait, ce n’est pas vraiment un choix mais seulement l’état actuel de votre ordinateur car il est automatiquement installé sur Windows 10 (dans les versions précédentes de Windows, il était connu sous le nom de Microsoft Security Essentials.) Il est donc tentant tel quel et vous vous dites certainement qu’il est largement suffisant pour protéger vos arrière ?

En réalité, ce n’a pas toujours été le cas, et il a longtemps été préférable d’installer un antivirus payant pour assurer la défense de nos appareils électronique. Cependant, il semblerait que les choses aient changé dernièrement.

Remarque : cet avis est basé sur des tests effectués en décembre 2018. Les résultats varieront inévitablement par la suite, ce qui explique que cet article sera régulièrement mis à jour.

Installer Windows Defender

L’un des principaux avantages de Windows Defender est qu’il est intégré à Windows. Il n’y a donc rien à télécharger, rien à installer et, en théorie du moins, rien à configurer. Les débutants en cybersécurité n’ont d’ailleurs même pas besoin de savoir que Defender existe.

Windows Defender est-il efficace ?

Malheureusement, ce n’est pas nécessairement une bonne nouvelle. Si vous souhaitez modifier les paramètres de Windows Defender, il n’est pas toujours facile de trouver les options dont vous avez besoin. Et même lorsque vous mettrez la main sur les fonctionnalités pertinentes, leur fonctionnement n’est pas toujours très clair.

Néanmoins, vous comprendrez assez rapidement les bases et Microsoft dispose au minimum d’une documentation abondante sur la plupart des fonctionnalités de Defender. Si, par exemple, vous ne connaissez pas bien la fonctionnalité d’accès aux dossiers contrôlés, vous pouvez lire les détails à ce sujet sur le site de Microsoft et vérifier que cette fonctionnalité est bien opérationnelle à partir de la page test de Microsoft.

Quelles sont les fonctionnalités de Windows Defender ?

Avec Windows Defender, vous pouvez effectuer une analyse complète de votre disque dur, personnalisée ou même hors ligne sur votre PC Windows 10. Votre antivirus va s’ouvrir sur un panneau de contrôle affichant ses différents modules et leur statut. Vous devrez d’abord choisir un module particulier avant d’aller plus loin.

Cliquez sur « Protection contre les virus et les menaces » pour lancer des analyses rapides, complètes ou personnalisées. Vous pouvez également analyser des fichiers, dossiers ou lecteurs sélectionnés à partir du menu de l’explorateur. C’est la principale fonctionnalité dont vous avez besoin, même si des utilisateurs expérimentés risquent de regretter de ne pas pouvoir créer une bibliothèque d’analyses personnalisées, d’affiner la configuration de l’antivirus ou de lancer des analyse facilement selon un planning prédéfini.

Bien que cachée (vous devrez suivre le chemin Protection contre les virus et les menaces> Paramètres de virus et de menaces), Windows Defender prend désormais en charge une couche de protection simple contre les ransomwares dans son accès au dossier contrôlé. Cela permet de limiter les dossiers utilisateur et personnalisés (Documents, Images, Musique, etc.) afin que seules les applications approuvées puissent les modifier.

Le Pare Feu de Windows Defender

Vous pouvez également facilement configurer les paramètres de pare-feu dans Windows Defender. Pour cela, cliquez sur l’icône Pare-feu de Defender pour afficher son état actuel s et accéder aux principales fonctions :

  • autoriser une application via le pare-feu,
  • ajuster les règles de notification,
  • exécuter le dépanneur Internet et réseau en dernier recours,
  • restaurer le pare-feu à son état par défaut.

Contrôler Windows Defender

La section Contrôle de l’application et du navigateur de Windows Defender vous permet de contrôler certains paramètres clés. L’excellent Windows SmartScreen peut être configuré pour bloquer automatiquement, vous avertir ou simplement ignorer des applications et des fichiers inconnus.

Et les fonctions de protection contre les exploits de Defender utilisent des technologies de très bas niveau (DEP, ASLR, SEHOP, Control Flow Guard) pour bloquer les fichiers pouvant attaquer votre système. Celles-ci sont précieuses, mais vous aurez besoin d’une réelle expertise technique pour comprendre ce qu’elles font, ou à quel moment et si vous souhaitez en désactiver certaines.

Vous pourrez également accéder aux contrôles parentaux de base vous permettent de définir quand vos enfants peuvent utiliser leurs appareils et les sites Web qu’ils peuvent visiter. Mais aussi générer des rapports sur leurs activités.

Comment installer Windows Defender ?

 

La page Family Options permet également d’afficher à distance l’état de plusieurs périphériques à partir d’une console centrale. Ce n’est pas seulement utile pour surveiller vos enfants enfants. Cela peut être utile pour surveiller vos systèmes d’entreprise ou même plusieurs appareils (vous pouvez vérifier le statut d’un serveur domestique, par exemple, où que vous soyez.)

Windows Defender performances : Les résultats des derniers tests

Passons maintenant à ce qui nous intéresse réellement. Windows Defender est-il un antivirus performant pour protéger vos appareils des potentiels risques qui pullulent sur le net. Or, parler de ses performances isolément n’est pas vraiment pertinent. Ce que vous voulez vraiment savoir, c’est la manière dont elles s’alignent sur les principaux antivirus que vous pouvez télécharger (généralement moyennant un abonnement payant) sur votre ordinateur (comme McAfee, AVG, Bitdefenders, etc.)

En commençant par le Test AV qui aide les internautes à mieux choisir leur antivirus avant de l’installer. Il classe chaque antivirus sur trois facteurs en utilisant une échelle de 0 à 6 (6 étant la meilleure note) Les trois éléments testés sont

  • la Protection,
  • la Performance et
  • la Facilité d’utilisation.

En avril 2018, Windows Defender affichait un score de 5,5 dans les trois catégories. Mais les tests de décembre 2018 montraient en réalité une amélioration de la protection, lui conférant les mêmes classements en «Protection» et «Performance» que les géants de la cybersécurité comme Avast, Avira et AVG.

En termes réels, selon le test AV, Windows Defender offre actuellement une protection de 99,6% contre les attaques de logiciels malveillants. Sur 1,5 million d’échantillons, Defender a détecté sept logiciels malveillants légitimes en novembre, ce qui est un peu moins que la moyenne du secteur, qui est de cinq.

Donc, Windows Defender est capable de se mesurer avec les plus grands, ce qui peut surprendre puisqu’il a longtemps été considéré comme un antivirus rudimentaire.

Comparatif de Windows Defender vs les antivirus payants

Il n’est guère représentatif de consulter un seul site Web, car les méthodes de test et les critères d’AV Test diffèrent légèrement des autres. Nous avons donc soumis Windows Defender à AV Comparatives pour voir s’il était vraiment si performant qu’il prétendait l’être.

En ce qui concerne les tests de protection dans le monde réel, les résultats sont encore assez bons. AV Comparatives a effectué ses tests en utilisant une combinaison d’URL malveillants, de téléchargements après incident et d’URL redirigeant les utilisateurs vers des programmes malveillants. Windows Defender affichait un taux de compromis de 0 %, meilleur que celui de 0,5% d’Avast et AVG. Mais un peu plus élevés que les infaillibles Avira, Bitdefender et McAfee.

Par rapport aux années précédentes, Windows Defender a considérablement amélioré le blocage des logiciels malveillants «dépendants de l’utilisateur» – donc les logiciels malveillants pour lesquels Windows envoie un avertissement à l’utilisateur, tout en offrant la possibilité de l’exécuter. En avril 2018, le taux de logiciels malveillants dépendants de l’utilisateur était de 3,6 %. De juillet à novembre 2018, ce taux est tombé à une moyenne de 0,8 %.

Le seul gros point faible de Windows Defender est la détection des faux positifs. Il possède désormais de loin le taux le plus élevé de tous les principaux logiciels antivirus du marché. Il a enregistré 106 faux positifs de juillet à novembre 2018, soit plus du double de la deuxième pire performance dans ce domaine.

L’interface utilisateur de Windows Defender

Un bon antivirus, en particulier lorsqu’il est mis entre les mains d’une personne n’ayant aucune notion de cybersécurité, doit être le plus simple possible à utiliser. Le Centre de sécurité Windows Defender, qui gère Windows Defender ainsi que plusieurs autres fonctionnalités de Windows, a été remis à jour pour ne plus ressembler à un patchwork d’anciennes et nouvelles applications.

Windows Defender : présentation de l'interface

Cependant, accéder au Security Center peut s’avérer un peu fastidieux, à commencer par la section Paramètres de Windows 10.. Alors que la plupart des logiciels antivirus permettent aux utilisateurs de lancer une analyse en trois clics ou moins, Defender nécessite au moins huit clics pour lancer une analyse complète et de sept pour une analyse rapide.

La bonne nouvelle est qu’il existe un raccourci dans l’icône de la barre des tâches de Windows Defender pour lancer une analyse rapide. Vous trouverez également des liens permettant de rechercher des mises à jour et d’afficher des notifications.

Windows Defender Security Center est organisé autour de sept sections de sécurité. Chacune a une petite encoche verte qui devient un point d’exclamation jaune lorsque un élément nécessite l’intervention de l’utilisateur. Et un «X» rouge lorsqu’il y a un problème grave :

  • Protection contre les virus et les menaces ; pour lancer les analyses ;
  • Protection du compte ;
  • La protection du pare-feu et du réseau ;
  • le Contrôle de l’application et du navigateur
  • La sécurité des périphérique ;
  • La performance et santé du Périphérique ;
  • Les options familiales.

Impact de Windows Defender sur le système

Dans la mesure où il est impossible de désactiver Windows Defender sans le remplacer par un autre programme de sécurité, il est assez difficile de comparer les effets de ses performances système sur ceux de ses concurrents.

Cela dit, nous pouvons toujours mesurer la charge supplémentaire liée aux analyses complètes et rapides de Defender sur un processeur. Nous avons utilisé notre test de référence OpenOffice, qui mesure le temps nécessaire pour une feuille de calcul correspondant à 20 000 noms et 20 000 adresses. Plus la durée de traitement de texte est longue, plus l’impact d’un antivirus sur votre ordinateur est conséquent.

Nous avons défini une base de référence en mesurant le temps de traitement de texte sur OpenOffice avec Defender en arrière-plan, ce qui correspond à 6 minutes et 48 secondes. Ce temps a ralenti à une moyenne de 7,50 minutes lors des analyses complètes. Et de 7,48 minutes lors des analyses rapides. Ce qui indique une baisse des performances d’environ 15% pour les deux types d’analyse. Pour une analyse complète, c’est un excellent résultat. Seul AVG avait été plus rapide.

Lors de l’analyse complète du système, Defender a examiné 579 542 fichiers. Ce qui a pris en moyenne 1 heure, 8 minutes et 46 secondes. Ce n’est pas mauvais et est plus rapide que Panda ou Avast. Mais contrairement à ces deux antivirus, les analyses suivantes ne seront pas plus rapides. L’analyse rapide a été effectuée en 2 minutes et 3 secondes en moyenne et a porté sur 49 018 fichiers.

Windows Defender avis : un bouclier solide

Il y a quelques années à peine, on se serait moqué de vous si vous prétendiez que Windows Defender pouvait se charger de la protection de votre PC. Bien que nous ne l’encourageons pas à s’asseoir sur ses lauriers, Windows Defender est désormais une option antivirus viable en soi.

Lire également : Avis McAfee : que penser de cet antivirus ? Test et verdict

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*